• NordicPat

Mon plus grand progrès pour mieux marcher

Dernière mise à jour : juin 13


Après des débuts "olé olé" quant à la technique, des nombreuses remarques (bienveillantes) de mes coaches pour "améliorer le geste", de nombreux kilomètres, concentré sur la "poussée des bâtons" et des premières compétitions "au mental", j'ai fini par comprendre ce qu'il me fallait surtout améliorer : la posture.



Un travail de longue haleine

En principe, acquérir la synchronisation des mouvements de bras et de jambes, ça se fait facilement, c'est quelque chose de plutôt naturel. Avoir une poussée efficace sur les bâtons en passant la main bien derrière la hanche, c'est déjà beaucoup moins évident. Mettre de l'amplitude en allant chercher loin devant et poussant loin derrière, ça nécessite de bien y penser pendant longtemps avant que ça se fasse tout seul.

Hé non, bien marcher nordique n'est pas si évident ! Cela demande d'y travailler régulièrement si on a envie de vraiment bien faire ! Finalement, le plus compliqué c'est de penser à tout. C'est pour cela que je me suis créé un premier Tuto Audio "TA technique marche nordique" suivi de quelques autres pour me rappeler les consignes en marchant. Comme je suis "du genre partageur", je les mets à disposition pour qui a envie d'essayer.

Mais finalement je me suis rendu compte (grâce aussi aux remarques de mes coaches), que mon principal souci était la posture, surtout à l'effort : tendance à monter les épaules, baisser la tête, être crispé du haut du corps. Un réflexe incontrôlé avec l'envie de bien faire mais qui produit l'effet contraire de celui attendu : pénaliser l'efficacité. L'attitude du "mec en vert" (c'est moi, enfin ce qu'on peut en voir tout à droite) est significative sur cette photo au départ de la compétition Fort et Vert : à peine parti et j'ai déjà le nez par terre et la tête dans les épaules.


Une posture "cool" pour progresser

Je me suis donc beaucoup concentré au fil des sorties sur la posture : épaules basses, tête haute, bien droit et sur le relâchement : Cf "Fluidité, amplitude et … vitesse". Que ce soit pendant des sorties à allure facile ou plus "engagée", je tâche maintenant de marcher en toute décontraction. C'est encore loin d'être toujours parfait. Une excellente solution pour faciliter les choses, c'est de marcher en musique, avec des playlists adaptées, en y prenant du plaisir comme sur un dance floor


Avec plus de fluidité et de relâchement, non seulement on marche plus vite mais on se fatigue moins... et c'est tellement plus agréable !!!

745 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout