• NordicPat

Douleurs aux jambiers ?


Avez-vous vous déjà eu mal aux muscles de l'avant de la jambe, sur les tibias ? Moi ça m'arrive quand je démarre "au taquet". Ça m'était passé mais les sorties rapides que je viens de faire pour profiter pleinement de l'heure autorisée en confinement m'ont fait retrouver mes vielles douleurs.


J'ai deux solutions pour éviter ça (sans parler de celle toute simple qui consiste à démarrer doucement).

La marche nordique présente, parmi ses nombreux avantages, celui de pouvoir pratiquer sans gros risque de blessure, même à intensité élevée. Une fois passées les courbatures des débuts, une adaptation musculaire favorisée par un entrainement régulier, à un rythme adapté, permet de profiter du plaisir de marcher sans souffrance.

Et pourtant, malgré quelques années de pratique régulière, il m'est encore arrivé d'être gêné par ces douleurs au muscle jambier antérieur (ou tibial). Elles s'installent très vite à l'occasion d'un départ rapide en compétition ou même lors d'une sortie qui "démarre fort". Bizarrement, elles finissent par complétement disparaitre au bout de quelques -longues- minutes, voire un bon ¼ d'heure. Outre le fait que ce soit franchement désagréable c'est aussi pénalisant, tant pour la performance que pour le moral.

J'ai constaté que même un échauffement scrupuleux avant une compétition, avec les différents exercices bien connus des pratiquants, ne réglait pas le problème. Ça me parait à la réflexion assez logique : je ne connais aucun exercice permettant d'échauffer ce muscle-là de façon vraiment efficace. Des conseils recueillis à l'occasion de rencontres instructives m'ont permis de régler le problème grâce à deux pratiques toutes simples :

Etirer les muscles jambiers en dehors des séances de marche.


Il suffit pour cela de s'installer en "position du judoka" quelques minutes par jour : à genou sur un tapis, assis sur les talons. On sent bien l'extension des muscles à l'avant du tibia (et aussi des quadriceps devant les cuisses). Si, comme moi, la souplesse n'est pas votre fort, la position est relativement inconfortable au début. Elle peut nécessiter de se relever quelques instants, toujours à genoux, le temps de relâcher un peu l'étirement puis recommencer. A l'usage, ça devient beaucoup plus facile, signe de l'adaptation musculaire. Et effectivement, avec cette pratique régulière notamment les jours précédant une compétition, pftt... plus de douleurs au départ ! Sauf que j'ai bien du mal à faire ça régulièrement.


Un échauffement mieux adapté.


A l'occasion d'une des rares compétitions passées au travers des mailles du covid cette année, j'ai eu l'occasion de retrouver des ami(e)s marcheurs d'un club voisin. J'ai partagé leur échauffement collectif. Contrairement à ce que je faisais habituellement, pas d'exercices mais simplement une petite demi-heure de marche en démarrant doucement et en accélérant progressivement par paliers. Et là, pareil, aucune douleur au départ de la compétition. Merci Sandrine !

Etirements réguliers des jambiers, départ tranquille lors d'une sortie ou grâce à un échauffement progressif avant une compétition et finis les problèmes !!!
973 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout