• vikingnwr

Focus sur Axel Kahn


Axel Kahn fait partie de ces individus devant lesquels je me sens tout petit !


Docteur en médecine, docteur ès sciences et chercheur, écrivain... Son CV a de quoi faire pâlir les plus ambitieux : Directeur de recherche à l’INSERM, directeur d’unité INSERM, puis directeur de l’Institut Cochin, il a présidé l’Université Paris Descartes et créé le Pôle de Recherche et d’enseignement supérieur Sorbonne Paris Cité.


« Mes travaux scientifiques ont porté notamment sur le cancer (hémopathies, hépato-carcinomes, cancers coliques), le contrôle des gènes, les maladies génétiques, la thérapie génique et la nutrition. Ils ont donné lieu à environ 500 articles originaux publiés dans des revues scientifiques internationales »

« Outre mes travaux scientifiques, j’interviens fréquemment sur des sujets touchant à la médecine, aux sciences, au Progrès, à l’humanisme et à l’éthique. Et, depuis 2014, à la marche, à la ruralité et à l’état de la France réelle ». Il a publié plus de 25 ouvrages.

Axel Kahn est aujourd’hui Président de la Ligue nationale contre le cancer.

Et à côté de tout cela -sans même parler de ses engagements sociétaux et politiques- marcheur hors normes, il trouve le temps et les ressources -physiques et mentales- pour marcher comme peu de personnes sont capables de le faire. Des voyages à la rencontre des pays, des gens et de lui-même, certainement.

Son dernier essai, Chemins, publié chez Stock en 2018 : Un livre (sur des chemins de marche et de vie) que j'ai dévoré et qui m’a donné envie de lire aussi les comptes-rendus de ses deux grands périples à travers la France profonde, en 2013 et 2014.

Chemins -2018-

‘’Marcher n’est pas une activité pour Axel Kahn, c’est une manière d’être. Il se définit comme un homme qui marche, un chemineau de la vie. Au rythme de son pas, sur les chemins et les sentiers, sur les pavés parfois, il a pensé, cherché, douté, le cas échéant, trouvé. Il a aimé, aussi, passionnément. Son ouvrage est un hymne à l’esprit, à la beauté et à la liberté. Un hymne à l’amour. L’existence d’un homme en chemin, au fil de ses souvenirs de l’enfance à la vieillesse. Cent cinquante ans après Julien et André dans Le Tour de la France par deux enfants, Axel Kahn, marcheur obstiné et attentif, peint de ce pays un tableau émerveillé mais lucide.’’


Pensées en chemin

Ma France des Ardennes au Pays Basque -2014-


‘’Axel Kahn marcheur ? On le savait généticien, médecin, humaniste. On le découvre ici en randonneur de haut niveau, capable d’avaler deux mille kilomètres en parcourant « sa » France de la frontière belge dans les Ardennes à la frontière espagnole sur la côte atlantique, au Pays basque. Itinéraire buissonnier qui le conduit de la vallée de la Meuse à Saint-Jean-de-Luz, en passant par Vézelay, le Morvan, la Haute-Loire, les Causses et le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle pendant sept cents kilomètres. Le livre qu’il a tiré de ce périple est plusieurs choses à la fois : un carnet de voyage curieux, drôle, rêveur, où nous sont contées les anecdotes d’une traversée haute en couleurs ; une sorte de manuel d’histoire, où remontent à notre mémoire quelques-uns des lieux célèbres du passé de la France. Mais aussi une réflexion sur l’état de notre pays, la désertification de beaucoup de régions, la pauvreté de certaines, les effets ravageurs de la mondialisation. « Sécession », énonce-t-il : « J’appelle ainsi la rupture d’une partie de la population avec la vie politique ordinaire, l’apparente rationalité de son discours et ceux qui le tiennent. » Comme on voit, l’humaniste engagé n’a pas disparu derrière le marcheur. Et puis ce livre est aussi l’occasion de rencontrer à chaque étape des hommes et des femmes qui racontent chacun un bout de la vraie France d’aujourd’hui, celle dont on n’entend jamais parler.’’

Entre deux mers

Voyage au bout de soi -2015-


‘’Comme en 2013, Axel Kahn a parcouru au printemps 2014 la France en diagonale : depuis la Pointe du Raz, en Bretagne, jusqu’à Menton et la Méditerranée, cette fois. Tout diffère cependant entre ces deux périples, à commencer par la difficulté du second, qui s’est apparenté à une épreuve physique que le marcheur n’a pas toujours été certain de mener à son terme. Il a parcouru, souvent hors tout chemin balisé, 2 057 km, et, surtout, il a gravi 43 000 m... et descendu autant ! Cette fois, le périple a été un vrai « voyage au bout de soi », que des genoux douloureux et une épaule déboîtée ne sont pourtant pas parvenus à écourter. Un voyage intérieur, aussi. Par ailleurs, les régions traversées cette année sont apparues moins éprouvées par les crises que celles du nord-est de la France, leur dynamisme mieux conservé semblant aller de pair avec la vigueur de l’attachement des habitants à l’identité de leurs territoires. Comme Pensées en chemin, Entre deux mers est un récit de voyage passionnant, poétique et drôle, celui d’un marcheur épris de beauté. Axel Kahn ne manque aucune occasion de rencontres et de débats, à chaque étape. Son livre est riche de réflexions politiques sur la France réelle, celle des gens, ses difficultés mais aussi ses atouts et ses espoirs.’’

https://axelkahn.fr/

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout