• NordicPat

Arbres remarquables ou mares forestières ?

Dernière mise à jour : 22 déc. 2021

Une bonne façon de se motiver pour une belle sortie longue, c'est de se donner un but et des centres d'intérêt sur son parcours. C'est ce que j'ai fait à l'occasion de deux "grands périples forestiers à thème" : un premier à la rencontre des arbres remarquables de la forêt de Bord (côté Eure), un deuxième à la recherche des mares cachées de la forêt de La Londe-Rouvray (côté Seine-Maritime). Les premiers sont plus faciles à trouver que les deuxièmes !



Pour optimiser le parcours, mieux vaut quand même préparer son itinéraire pour faire un maximum de belles rencontres. Il faut ensuite être attentif pendant la marche pour ne pas les manquer. Cela présente deux gros avantages :

- On ne voit pas le temps passer

- Chaque "découverte" nous remplit de joie et d'entrain pour aller à la recherche de la suivante et enchaîner les kilomètres avec plaisir.



VOUS SERIEZ PLUTÔT ARBRES REMARQUABLE OU MARES FORESTIERES ?


Les arbres remarquables de la forêt de Bord

Dans les 4 500 ha de la forêt, ils ont de quoi s'épanouir ! La diversité des espèces, entres feuillus et résineux, n'engendre pas la monotonie. Leurs nombreux compagnons, à plumes ou à poils, leur tiennent compagnie et réservent de belles surprises au promeneur, au marcheur nordique aussi. Certains arbres sont remarquables par leurs dimensions, comme le hêtre Tabouel, le chêne Leguay ou le pin des deux bancs. D'autres par leur facéties comme les quatre frères ou le chêne pancarte qui avale celles qu'on lui a accrochées au tronc. Tous méritent le détour.


Cliquez pour partir à la rencontre des arbres remarquables :


"Un arbre affiche tellement ses plaies, ses bosses, ses erreurs et ses triomphes que l'on dirait qu'on contemple, non pas quelqu'un, mais l'itinéraire complet d'une vie". C'est constat vient du regard aiguisé d'Emmanuel Guibert (dessinateur, illustrateur et auteur de bandes dessinées) rapporté dans "Marcher avec les philosophes" de Sven Ortoli.


Les mares de la forêt de La Londe-Rouvray

Quelques kilomètres plus au nord, avec ses 5 200 ha, elle est l'un de mes terrains de jeu favoris. Entaillée par de nombreux vallons qui permettent d'enchainer les montées et les descentes, offrant de nombreux points remarquables dont un superbe panorama sur la vallée de Seine (sur le sentier des troglodytes, en haut des "roches d'Orival") elle est aussi aussi un condensé de références historiques.

C'est ce que pourront découvrir en mai les participants à la Viking Nordic'Walk & Trail.


Les mares ont été le centre d'intérêt principal d'une de mes belles sorties. Mes compagnons de marche s'amusent du "culte" que je leur porte. Bon, il est vrai que j'en rajoute un peu. Certaines s'offrent à notre vue au bord du chemin comme la mare aux anglais, la mare Lecompte, la mare Carpentier ou la mare à Genêts. D'autres se méritent : il faut aller les chercher au milieu de nulle part. Mes préférées, se sont peut-être les petites mares anonymes et discrètes.


Cliquez pour partir à la rencontre des mares :



Arbres remarquables ou mares forestières, moi je ne peux pas choisir !


Heureusement je n'ai pas à le faire : j'ai la chance de pouvoir marcher toujours en forêt sur de beaux sentiers qui vont à leur rencontre.


155 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout